Les Annapurnas au Népal sont l’un des principaux massifs de montagne du Népal et constituent un véritable défi pour tout amateur de randonnée du monde entier. Nous sommes venus au Népal dans le but de faire un trek dans la chaîne des Annapurnas. Notre but ? Arrivés au Thorong La Pass, le plus haut col du monde culminant à 5416 mètres d’altitude.   

Notre article sur les Annapurnas au Népal va revenir en détail sur notre itinéraire pour que cette expérience se passe de la meilleure des manières. Nous espérons vous donner envie de vous lancer dans cette aventure. C’est parti ! 

La chaine des Annapurnas, Népal

Sommaire

Séparateur Népal

Sachez qu’il existe différentes façons de faire le trek Annapurnas. C’est important de se renseigner ultérieurement sur quel chemin prendre en fonction de votre temps sur place et de votre condition physique. Notre itinéraire est un parcours relativement facile que nous conseillons à tout le monde. 

Nous avons écris un article entier sur tous les préparatifs nécessaires dans la réalisation de ce trek. Nous vous conseillons de le lire également si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure d’une vie. Vous pouvez le retrouver juste ici

 
Séparateur Népal

Jour 1 : Pokhara - Ngadi

900 mètres d'altitude

C’est le grand jour ! Après des semaines de préparations et d’attentes (nous revenons en détail sur la préparation de ce trek dans la dernière partie de l’article), nous partons à la gare routière de Pokhara. Le but est d’arriver à Ngadi, la ville de départ de notre trek des Annapurnas. Autant vous prévenir, le trajet se fait dans la douleur et il faut compter minimum 6 heures de route pour y accéder. En effet, les routes du Népal sont connues pour être les plus dangereuses du monde. On comprend vite pourquoi puisqu’elles sont faites de terre, remplies de trous et qu’elles sont ridiculement petites. 

Après plusieurs heures de route, nous arrivons enfin à Besisahar. Sur conseils de nombreux locaux, nous prenons un deuxième bus en direction de Nagdi. Pourquoi ce choix ? Tout simplement car c’est à partir de Ngadi que les paysages deviennent intéressants.  

Une fois arrivés à Nagdi, nous sommes déjà sous le charme de ce qui nous entoure. Le village est entouré de montagnes et de rizières. Après avoir visité ce village, nous trouvons un logement au abord du village tenu par une famille népalaise qui est ravie de nous accueillir. Nous mangeons un délicieux repas et enfin nous partons nous coucher avec des étoiles plein les yeux.

Jour 1 en bref
  • Bus Pokhara – Besisahar : 6h environ / 7 euros par tête
  • Bus Besisahar – Nagdi : 1h30 / 5 euros par tête
  • Logement à Nagdi : Roshani Guesthouse and Restaurant (chambre privée, eau chaude, wifi, restaurant, nuit gratuite car consommation sur place) 
Infos pratiques

Durant le trek Annapurnas au Népal, si vous mangez plusieurs repas dans le lieu ou vous dormez, les gérants ne vous feront pas payer les nuits. Ce n’est pas le cas à chaque fois mais n’ayez pas peur de demander !

Montagnes Népal, trek des Annapurnas
Voyage Népal, trek des Annapurnas
Des Jeeps au Népal
Séparateur Népal

Jour 2 : Ngadi - Jagat

1300 mètres d'altitude

Notre objectif du jour est d’arriver à Jagat qui se trouve à plus de 1300 mètres d’altitude. C’est une journée longue et fatigante car nous devons marché 18 kilomètres

Après avoir passé une excellente nuit et mangé un bon petit-déjeuner, nous voilà enfin sur le mythique circuit des Annapurnas. Nous sommes instantanément séduits par le paysage qui nous entoure. Il faut savoir qu’il y a de nombreuses rizières au début du trek. Elles sont magnifiques et nous apercevons même les locaux en train de récolter le riz. Puis, nous découvrons plusieurs petits villages typiques népalais, faits de pierres et de bois. Les locaux vivant en montagne sont très accueillants et chaleureux.  

Après 5 heures de marche, nous arrivons enfin à Jagat, village perché au sommet de la vallée. L’ambiance sur place est excellente et c’est l’un des plus beaux villages du trek. Le soir, nous mangeons de délicieux Mo-Mo, spécialité du Népal. Le ventre bien rempli, direction le lit pour une bonne nuit de sommeil. 

Jour 2 en bref
  • Ngadi – Jagat : 18 km / 4h30 de marche / 500 mètres de dénivelé
  • Pause déjeuner : village de Ghermu à Hôtel Rainbow
  • Logement à Jagat : hôtel Mont Blanc (chambre privée, eau chaude, wifi, restaurant, nuit gratuite car consommation sur place)
Un village typique dans les hautes montagnes de Nepal
Une maison typique dans les hautes montagnes des Annapurnas au Nepal
Recolte de riz dans les hautes montagnes de Nepal
Village dans les hautes montagnes de la chaine des Annapurnas au Nepal
Séparateur Népal

Jour 3 : Jagat - Danaque

2510 mètres d'altitude

Le but de cette journée est d’arriver à Danaque qui se trouve à plus de 2500 mètres d’altitude. Entre ces deux villages, il y a plus de 20 kilomètres, ce qui fait de cette distance la plus longue que l’on va parcourir dans les Annapurnas. 

Nous avons encore passé une fabuleuse nuit dans les montagnes du Népal. Après avoir vérifié notre itinéraire du jour, nous sommes partis en direction de notre prochaine ville. Quelques heures de marche plus tard, nous voyons les premiers ponts suspendus au Népal. C’est le symbole de ce pays. Ils sont très hauts et bougent au gré du vent. Plus les kilomètres défilent et plus le paysage commence à changer. Les rizières laissent place à de très hauts sommets. Nous sentons à ce moment que nous arrivons en haute montagne. Nous comprenenons très vite pourquoi le Népal est considéré comme un des pays les plus dépaysant au monde. 

Enfin, après plusieurs heures de marche, nous arrivons à Danaque. Cette journée a été très éprouvante car nous sommes montés rapidement en altitude. C’est pour cela que l’on préfère rester dans cette ville pour s’acclimater correctement à l’altitude. Une bonne nuit de sommeil est nécessaire.

Jour 3 en bref
  • Jagat – Danaque : 21 km / 6h15 / 1200 mètres de dénivelé 
  • Pause déjeuner : JK restaurant entre Tal et Dharapani
  • Logement à Danaque : Motherland Guesthouse (chambre privée, eau chaude, wifi, restaurant, nuit gratuite car consommation sur place)
La chaine des Annapurnas dans les nuages
Pont suspendu Népal
Chèvres de montagnes Népal
Séparateur Népal

Jour 4 : Danaque - Chame

2700 mètres d'altitude

C’est une journée qui s’annonce plutôt facile. En effet, nous avons seulement 12 kilomètres pour se rendre à Chame, notre prochaine ville. Après les 21 kilomètres d’hier, nous sommes contents de la courte distance. 

C’est à partir d’ici que l’on aperçoit les sommets des Annapurnas. En effet, cette chaîne de montagne est composée de plusieurs sommets culminant à plus de 7000 mètres d’altitude et certains d’entre eux, comme le Annapurna 1, est à plus de 8000 mètres. Nous nous sentons tout petits face à eux mais c’est un régal pour les yeux. 

En début d’après-midi, nous arrivons à Chame. C’est le premier grand village du trek. Normalement, c’est d’ici que partent la plupart des voyageurs. Pourquoi ? Car certains trouvent le début du trek n’est pas très intéressant. C’est une erreur et si vous le pouvez, partez du plus bas possible. Vous supporterez mieux l’altitude et les paysages méritent le détour.

Jour 4 en bref
  • Danaque – Chame : 12 km / 4h15 / 490 mètres de dénivelé 
  • Logement à Chame : Hôtel Royal Garden (chambre privée mais payante, eau chaude, wifi, restaurant)
Les porteurs du trek des Annapurnas, portant les sac à dos des touristes
Deux petits garçons dans un village typique au Népal
Un village typique lors de votre trek des Annapurnas dans le Népal
Séparateur Népal

Jour 5 : Chame - Upper Pisang

3300 mètres d'altitude

Notre objectif est de rejoindre Upper Pisang, un village bien connu des Annapurnas.  Il y a environ 14 kilomètres qui séparent les deux destinations. L’étape est relativement facile car le chemin est assez plat. 

Il suffit de quelques minutes de marche pour nous rendre compte que nous venons de passer un cap en terme de dépaysement lors de cette étape. Effectivement, c’est la première claque que l’on a prise durant notre parcours. C’est à ce moment là que nous comprenons pourquoi ce trek est réputé dans le monde entier. Quel privilège d’être ici, au cœur des Himalayas. 

Et que dire d’Upper Pisang… C’est, de loi, l’endroit le plus jolie que nous ayons vu durant ce trek. Le village est situé en face de l’Annapurna 2. C’est le deuxième plus grand sommet de cette chaîne de montagne. Nous restons sans voix face à un tel spectacle. Enfin, après un très bon repas, nous partons dormir en espérant que demain soit tout aussi incroyable. 

Jour 5 en bref
  • Chame – Upper Pisang : 14 km / 4h / 600 mètres de dénivelé 
  • Pause déjeuner : village de Pokhari à Hôtel Gangapurna 
  • Logement à Upper Pisang : Hôtel Nirvana (chambre privée, eau chaude, wifi, restaurant, nuit gratuite car consommation sur place)
Infos pratiques
  • Le village de Pisang est composé d’une partie haute (Upper Pisang) et d’une partie basse (Lower Pisang). Cependant, évitez de dormir à Lower Pisang car vous êtes dans la vallée. 
  • Privilégiez Upper Pisang qui offre une vue fantastique sur l’Annapurna 2 qui fait plus de 7900 mètres d’altitude. C’est le plus belle endroit ou dormir dans le trek Annapurnas.
vue sur les montagnes depuis Upper Pisang dans les Annapurnas, Nepal
trek des Annapurnas, Upper-Pisang
Upper Pisang, Trek des Annapurnas, Népal
Vue au village d'Upper Pisang
Séparateur Népal

Jour 6 : Upper Pisang - Braka

3470 mètres d'altitude

À notre réveil, nous ressentons quelques douleurs aux pieds mais rien de grave. En revanche, pas de mal de montagne, c’est plutôt rassurant. Après avoir bu un thé, nous partons en direction de Braka, prochain village sur notre itinéraire. 13 kilomètres nous séparent de notre objectif du jour. 

C’est une nouvelle fois un dépaysement total et les environnements sont toujours plus impressionnants au fur et à mesure de notre ascension. Pour la première fois, nous faisons la rencontre des yak du Népal, légendaire vache à poil long. Les Népalais des montagnes les utilisent dans la création de vêtements mais également pour se nourrir. 

Finalement, la randonnée d’aujourd’hui n’est pas bien difficile et nous arrivons déjà à Braka. Ce village est à la frontière avec Manang, la ville la plus touristique de ce trek dans les Annapurnas. Nous choisissions un hôtel ici car le lieu nous semble plus paisible. Enfin, le soir, nous mangeons un excellent steak de Yak et nous partons nous coucher.

Jour 6 en bref
  • Upper Pisang – Braka : 13 km / 4h / 280 mètres de dénivelé 
  • Logement à Braka : Himalayan Lodge (chambre privée mais payante, eau chaude, wifi, restaurant)
Infos pratiques

Beaucoup de randonneurs décident de dormir à Manang. C’est la ville la plus connue du trek Annapurnas. Nous pensons que Braka est un meilleur choix. Pourquoi ? Car le village est bien plus pittoresque et qu’il se situe en face des plaines ou les Yaks se reposent et parce qu’il y a moins de monde tout simplement. 

Les fameuses cloches au Népal pour la chance
un Yak du Népal, l'animal traditionnel des hautes plaines.

Jour 7 : Braka - Ice Lake

Le village de Lower Pissang dans les chaines des Annapurnas au Népal
Séparateur Népal

Jour 7 : Braka - Ice Lake

4770 mètres d'altitude

Différents itinéraires sont disponibles pour faire le trek des Annapurnas. Il existe des étapes que l’on peut rajouter si l’on souhaite explorer d’autres parties des Annapurnas. Comme par exemple le Ice Lake que l’on voulait voir à tout prix qui est à plus de 4700 mètres d’altitude. . 

Sincèrement, cette étape est la plus dure de notre trek dans les Annapurnas. Mais pourquoi s’infliger une telle étape alors que nous sommes qu’à la moitié du trek ? Tout simplement car c’est l’un des lacs les plus hauts du monde et que c’est une étape dite parfaite pour bien s’acclimater à l’altitude.

Infos pratiques
    • Braka est à 3470 mètres d’altitude tandis que le Ice Lake est à 4770 mètres d’altitude. Il y a donc plus d’un kilomètre de dénivelé, c’est énorme 
    • La montée est très difficile, tout le monde ne peut pas y arriver. De plus, la descente est elle aussi un supplice. 
    • Cette étape ne permet pas d’avancer dans le trek. C’est un détour car il faut retourner à Braka. 

C’est une étape tellement physique que, tous les 20 mètres, nous devons faire une pause. Au fur et à mesure de l’ascension,  nous avons du mal à reprendre notre souffle. Dites vous que ce lac est presque aussi haut que le Mont Blanc. Après une interminable montée, nous arrivons au Ice Lake. Il y a deux lacs au sommet et les panoramas sont somptueux. 

Nous vous conseillons à 100 % de prendre une journée pour voir ce Ice Lake. Cependant, il faut avoir un bon niveau de randonnée et ne pas avoir le mal d’altitude. Cette journée a été si difficile que l’on décide de prendre une journée de repos à Braka le lendemain. 

Jour 7 en bref
  • Braka – Ice Lake : 11 km / 6h / 1200 mètres de dénivelé 
  • Pause déjeuner : petit restaurant à mi parcours
La vue d'Ice Lake lors du trek des Annapurnas
Un tibétain qui tiens un petit café dans les Annapurnas
Vue depuis le trek pour rejoindre le Ice Lake, Annpurnas, Népal
Ice Lake du bas dans les Annapurnas, Népal
Séparateur Népal

Jour 8 : Repos à Braka

3470 mètres d'altitude

Prendre une journée de repos après 6 jours de marche nous fait le plus grand bien. Nous en avions réellement besoin. Notre journée se résume à manger, jouer aux cartes et à se balader dans les prairie pour aller voir les Yaks. Nous sommes prêts pour le départ vers la prochaine destination le lendemain matin. 

En termes d’acclimatation, c’est intéressant de prendre son temps. La plupart des randonneurs prennent une journée de repos à la moitié du trek. Effectivement à plus de 3500 mètres d’altitude, il est conseillé de gravir seulement 500 mètres de dénivelé par jour pour ne pas être malade en montagne. 

Dans les plaines à Braka, Népal
Un yak dans les plaines à Braka, dans les Annapurnas au Népal
Un yak dans les plaines du Nepal
Séparateur Népal

Jour 9 : Braka - Yak Kharka

4050 mètres d'altitude

Au réveil, ça nous fait un pincement au cœur de devoir quitter la vallée de Braka. Ce lieu est tellement magique que l’on s’y sentait bien. Notre objectif est d’aller à Yak Kharka qui est l’avant dernière étape avant le passage du col de Thorong La Pass. Il n’y a que 11 kilomètres à parcourir aujourd’hui. 

Pour être franc avec vous, ce n’est pas notre partie préférée du trek Annapurnas. Certes les paysages restent magnifiques mais ce n’est pas aussi impressionnant que les derniers jours. C’est la première que l’on accélère le rythme et que l’on ne s’arrête pas tous les dix mètres pour faire des photos. 

Nous arrivons à Yak Kharka. Cette ville n’a rien en commun avec toutes celles que nous avons traversé. Ça se sent qu’on a passé les 4000 mètres d’altitude car les habitants vivent avec peu et certains d’entres eux n’ont pas d’électricité. Encore une fois, l’ambiance au sein du village est dépaysante et authentique. Nous tombons amoureux d’un hôtel dans la ville et nous décidons d’y passer la nuit. 

Jour 9 en bref
  • Braka – Yak Kharka : 11 km / 3h / 510 mètres de dénivelé 
  • Logement à Yak Kharka : Dream Home (chambre privée mais payante, eau chaude payante, pas de wifi, restaurant, électricité uniquement dans les salles communes) 
Infos pratiques

Il faut savoir qu’à 4000 mètres d’altitude, il n’y a plus d’électricité dans les chambres, plus de wifi et l’eau chaude devient payante. Egalement, les chambres ne sont plus gratuites si vous consommez sur place et bien entendu, les prix sont moins accessibles. 

Vue sur un village typique dans les hautes montagnes de Népal
Un locaux dans un village typique au Népal
Une tête de chevre dans les hautes montagne au Népal
Les fameux drapeaux du trek des Annapurnas.
Séparateur Népal

Jour 10 : Yak Kharka - Thorong High Camp

4950 mètres d'altitude

Clairement, la nuit a été fraiche. Depuis quelques jours déjà, nous sommes obligés de dormir habillés avec plusieurs couvertures sur nous. Cette journée de randonnée est la dernière étape avant le le passage du col de Thorong La Pass. Il nous reste 9 kilomètres à parcourir pour rejoindre le Thorong High Camp, village situé au pied du col. 

Nous ne sentons aucun signe de mal de montagne. Et nous sommes même parfaitement en jambe durant  cette journée surement dû à l’excitation de ce qui nous attend le lendemain. Nous sommes littéralement écrasés par les montagnes aux alentours. Les sommets des Annapurnas sont immenses et s’étendent à perte de vue. 

 

Infos pratiques
  • Il existe deux villes ou dormir avant de faire le col de Thorong La Pass : Thorong Phedi (4525 mètres d’altitude) et Thorong High Camp (4950 mètres d’altitude). 
  • Nous avons fait le choix de dormir le plus haut possible directement (donc au High Camp) car cela nous enlève du dénivelé pour le lendemain. 
  • Sachez tout de même que la montée est très difficile entre Thorong Phedi et Thorong High Camp. Nous sommes bien contents de ne pas l’avoir fait le lendemain matin à 5 heures.

Après tant d’efforts, nous arrivons au Thorong High Camp. Clairement, ce lieu a un air de bout du monde. Perché au sommet d’une montagne, ce camp surplombe toutes les vallées des Annapurnas. Nous avons la chance d’y être les premiers donc nous avons droit à une chambre privée. Si vous arrivez en fin de journée, il ne restera que les dortoirs. Premiers arrivés, premiers servis comme on dit ! 

Nous rencontrons des français et, toute la fin de journée, nous jouons aux cartes avec eux. C’est l’un des meilleurs moments de notre trek dans les Annapurnas. Nous nous couchons stressés mais avec un sentiment d’excitation car c’est demain que nous attend l’étape la plus importante de notre trek, gravir Thorong La Pass. 

Jour 10 en bref
  • Yak Kharka – High Camp : 9 km / 3h30 / 900 mètres de dénivelé 
  • Logement : High Camp (chambre privée, pas de douche, pas de wifi, restaurant, électricité uniquement dans les salles communes, nuit gratuite car consommation sur place)
Les plus hautes montagnes des Annapurnas au Népal
Chaine des Annapurnas, Népal
Séparateur Népal

Jour 11 : High Camp - Thorong La Pass - Muktinath

5400 mètres d'altitude

Étonnamment, nous avons très bien dormi et n’avons pas eu froid cette nuit. Nous sommes en forme pour passer la barre symbolique des 5000 mètres d’altitude. Plus de 16 kilomètres nous sépare de notre prochaine ville. Le col de Thorong La Pass n’est qu’un passage durant cette étape, ce n’est pas la finalité. Il y a donc une grande montée d’environ 2h30 jusqu’au col et ensuite une descente interminable jusqu’à Muktinath. 

Nous partons à 5 heures du matin, il fait complètement nuit donc nous avançons doucement. Seul notre petite lampe nous guide. Les paysages laissent place petit à petit à de grandes plaines enneigées. La beauté des lieux est à la hauteur de l’évènement. 

Après 2h30 de montée dans un froid glacial, nous arrivons enfin au col de Thorong La Pass et sincèrement, nous sommes très fiers de nous. Après 11 jours de trek dans les Annapurnas, notre objectif est sous nos yeux. C’est l’un des moments les plus forts de nos voyages jusqu’à présent. Nous sommes à  plus de 5400 mètres d’altitude…

 

Infos pratiques
  • Prenez un excellent équipement de montagne car il a fait -20 degrés lors de notre ascension. Nous n’avions jamais eu aussi froid de notre vie à tel point que Lisa ne pouvait plus bouger ses mains à certains moments. 
  • Notre équipement n’était pas adapté à des températures extrêmes. Si c’était à refaire, nous achèterions des vêtements qui protègent mieux du froid.

Malheureusement, la joie est de courte durée car il nous reste encore toute la descente jusqu’à notre prochain village. C’est une partie redoutée de tous car la descente est bien plus compliquée que la montée. Ça glisse énormément et les sentiers sont dangereux. La fatigue commence à se faire sentir et nos genoux prennent un sérieux goût. 

L’arrivée à Muktinath se fait dans la douleur mais avec un sentiment de quelque chose d’accompli. Nous avons du mal à réaliser ce que nous venons d’accomplir. Nous sommes tellement fatigués que nous partons directement manger en ville.

Jour 11 en bref
  • High Camp – Muktinath : 16 km / 5h30 / 600 mètres de dénivelé jusqu’à Thorong La Pass et 1700 mètres de dénivelé négatif jusqu’à Muktinath
  • Logement à Muktinath : Bob Marley (chambre privée,eau chaude, wifi, restaurant, nuit gratuite car consommation sur place)
Au sommet de Thorong la Pass, Trek des Annapurnas, Népal
Descente depuis Thorong la Pass à Muktinath dans la chaine des Annapurnas au Népal
Un pelgrim à Muktinath, Népal
Au sommet de Thorong la Pass, Trek des Annapurnas, Népal
Séparateur Népal

Jour 12 : Muktinath - Kagbeni - Jomsom

2743 mètres d'altitude

Nous avons fait le choix de continuer le trek jusqu’à Jomsom. C’est dans cette ville que la plupart des randonneurs s’arrêtent mais il est tout à fait possible de continuer le circuit des Annapurnas pour le faire dans sa globalité. Il faut savoir que nous avons marché uniquement jusqu’à Kagbeni car la route ensuite  vers Jomsom n’est pas belle et est empruntée par les bus locaux.

Il y a donc 12 kilomètres entre Muktinath et Kagbeni. Le décor n’est plus du tout le même, nous avons quitté les hautes montagnes pour laisser place à de grandes étendues de sables. Nous ne regrettons pas notre choix d’être venu explorer cette partie des Annapurnas. Une fois arrivés à Kagbeni, nous trouvons une jeep qui nous amène jusqu’à Jomsom. 

Jour 12 en bref
  • Muktinath -Kagbeni : 12 km / 3h30 / 900 mètres de dénivelé négatif 
  • Kagbeni – Jomsom : en jeep locale 10€ à deux
  • Logement à Jomsom : Sunrise hôtel (chambre privée payante, eau chaude, wifi, restaurant)
Paysage trek des Annapurnas, après avoir descendu Thorong la Pass
Séparateur Népal

Jour 13 : Jomsom - Pokhara

822 mètres d'altitude

C’est au 13ème jour que notre trek dans les Annapurnas prend fin… Nous décidons de prendre l’avion pour rejoindre Pokhara car les routes sont dangereuses dans cette partie du Népal et nous voulions éviter les 12 heures de bus dans ces conditions. Il y a énormément d’accidents surtout en haute saison à cause du nombre de bus qui circulent. 

Nous quittons les Annapurnas avec des souvenirs plein la tête et un sentiment de fierté personnelle. C’est le plus grand défi de notre vie et nous l’avons relevé avec brio. Il faut vivre cette expérience pour comprendre tout ce que l’on a vécu. Ça restera gravé à jamais dans notre esprit.

Une vue de Pokhara sur la chaine des Annapurnas, Nepal
Séparateur Népal

Conclusion

Le trek des Annapurnas au Népal est l’une des expériences de trek les plus incroyables que l’on a vécu dans notre vie. Cette aventure offre des vues époustouflantes sur les sommets enneigés des Annapurnas, ainsi que sur les villages traditionnels. Nous avons rencontré des gens formidables et ce trek nous en a mis plein les yeux. 

Pour réussir votre trek, il est important de planifier soigneusement votre voyage, de choisir un itinéraire adapté à vos capacités et de vous préparer physiquement. Il est également important de respecter les règles de sécurité en montagne et de respecter les cultures locales. Merci à tous d’avoir pris le temps de lire cet article. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous écrire sur notre page Instagram. Nous vous aiderons avec grand plaisir. 

À bientôt sur le site ! 

Nos articles sur le Népal
Guide complet pour un trek dans les Annapurnas au Népal
Guide complet pour un trek dans les Annapurnas au Népal

Write A Comment